Pédagogie du voyage

Mobilité de groupe : Les échanges de jeunes ou de professionnel-le-s

, par Peuple et Culture

Le Mouvement Peuple et Culture met en place des cycles d’échanges interculturels de jeunes et de professionnel-le-s. Le détour que provoque le voyage permet de mieux percevoir ses propres réalités et identités. Mais le processus n’a de sens que s’il ne se ferme pas. Les identités retrouvées sont un nouveau point de départ.

Pédagogie du voyage

Extrait de « Itinéraires, le voyage entre expérience et formation »

L’approche de Peuple et Culture se situe davantage comme une démarche interculturelle qui cherche à faire dialoguer et s’enrichir mutuellement des identités elles-mêmes plurielles. Elle suppose un processus qui passe inévitablement par la communication, la proximité, l’échange direct : déplacement, ouverture à l’autre, travail sur les codes, les signes, les a priori, les préjugés, les systèmes de catégorisation qui nous régissent.

Le voyage est un outil pédagogique qui permet d’instaurer des situations de rencontre. Dans la rencontre interculturelle se jouent à la fois l’appartenance culturelle et la situation sociale des individus. Ces deux dimensions, en interaction permanente, sont à prendre en compte afin, dans un second temps, de dépasser les clivages sociaux et de respecter les diversités culturelles, en particulier en favorisant les modes d’expression et de création.

Le détour que provoque le voyage permet de mieux percevoir ses propres réalités et identités. Mais le processus n’a de sens que s’il ne se ferme pas. Les identités retrouvées sont un nouveau point de départ.
Le voyage est une séquence privilégiée de socialisation et de formation qui provoque sans cesse un mouvement.

Concrètement

Le Mouvement Peuple et Culture met en place des cycles d’échanges interculturels de jeunes et de professionnel-le-s.

Il s’agit de réunir durant un séjour d’une semaine, en résidentiel, un groupe de personnes issues de deux ou trois pays dans le but de leur faire vivre une expérience interculturelle. La réciprocité est le principe qui guide nos échanges. La traduction y est systématique, afin que chaque langue en présence soit valorisée. Aucune connaissance linguistique n’est par conséquent requise. La réciprocité s’applique également à l’organisation même des échanges, un cycle franco-allemand correspondant à deux échanges, un en France et un en Allemagne. Trois échanges si le cycle est trilatéral. L’objectif étant que chaque participant-e puisse faire l’expérience d’être une fois dans la situation de se déplacer et une fois dans celle d’accueillir.

La thématique peut être large. Elle est définie avec les partenaires du projet, issus des différents pays impliqués. Nous concevons donc toujours les projets selon plusieurs perspectives. Peuple et Culture travaille de deux manières différentes quant à la constitution des groupes ; soit en recrutant lui-même les participant-e-s avec un appel à participation libre au niveau national, soit en s’associant à une structure locale ayant un groupe de jeunes (établissement scolaire, maison de quartier, structure de jeunes en service civique)

Les projets sont le plus souvent co-financés par l’Office franco-allemand pour la Jeunesse (OFAJ), la DRJSCS Ile-de-France et les DDCS.

Quelques exemples

  • La place des jeunes dans l’espace public

Un cycle d’échange franco-germano-marocain qui a rassemblé une quinzaine de professionnel-le-s du travail de jeunesse à Tanger (2017), Hambourg (2018) et Melun (2019) pour questionner la place des jeunes dans l’espace public.
Comment est organisé l’espace public destiné aux jeunes ? Sont-ils impliqués dans sa conception ? Et si oui comment ? Quelles sont les bonnes pratiques dans les différentes villes ?
Le cycle a été mené en coopération avec Interkulturelles Netzwerk e.V. (Neuruppin, Allemagne) et Chifae (Tanger, Maroc).

https://www.youtube.com/watch?v=hQx_X1ZTQBw
  • Paris/Berlin : les jeunes débattent

Un cycle d’échange franco-allemand avec 20 jeunes de 15 à 18 ans sur la question de la participation citoyenne et de la chute du mur de Berlin. Le groupe s’est réuni à Paris (2019) et à Berlin (2020) et a réfléchi aux manières de s’engager et de participer dans la société. A Paris, les jeunes ont expérimenté un jeu de simulation du Conseil des Ministres franco-allemand, le Planspiel.
Le cycle a été mené en coopération avec le Centre français de Berlin, le Lycée Buffon (Paris) et deux établissements scolaires de Berlin et du Brandebourg.

https://www.youtube.com/watch?v=3Tf8092o65s
  • Europe que fais-tu ?

Un cycle d’échange avec des jeunes de 18 à 30 ans venu-e-s d’Allemagne, d’Arménie, de France et de Turquie autour de la mémoire et de l’histoire. En rassemblant quatre pays aux histoires mêlées et parfois conflictuelles, ce projet avait pour objectif une réflexion collective sur ces sujets difficiles à partir de la manière dont chacun de ces pays y a été confronté.
Ce cycle a été mené en coopération avec World Independent Youth Union (Erevan, Arménie), Interkulturelles Netzwerk e.V. (Neuruppin, Allemagne) et Karakutu (Istanbul, Turquie).

https://www.youtube.com/watch?v=487bm52-NdU